Menu Fermer

Premier regard : Sigma 35mm f/2 et 65mm f/2 DG DN C

Au début de ce mois, Sigma a annoncé trois nouveaux objectifs pour les caméras Sony E et Panasonic/Leica L Mount : Les Sigma 35mm f/2, 65mm f/2, et 24mm f/3.5. Ces objectifs, tout en portant le badge « Contemporain », font partie d’une nouvelle catégorie « série I ».

Sigma dit qu’ils définissent une nouvelle norme de classe et de qualité sophistiquées, et réalisent le lien entre la compacité et le haut de gamme. Grâce à cette différenciation, il est possible que des verres de la série I Art ou Sport soient disponibles à l’avenir. Les objectifs ont un extérieur entièrement en aluminium, une bague d’ouverture, un joint en caoutchouc sur la monture de l’objectif, et sont livrés avec un pare-soleil en métal et un capuchon magnétique (avec un capuchon à pince typique). Sigma nous a envoyé les 35 mm f/2 et 65 mm f/2 pour les tester pendant quelques jours, et c’est ce que nous avons pensé.

Construire la qualité

Tout comme les Art Primes de Sigma, les nouveaux Prime de la série I se ressemblent tous. L’anneau de mise au point est gros et facile à saisir, avec une bonne résistance à celui-ci – malgré le fait qu’il s’agisse d’un anneau de mise au point par fil. La bague d’ouverture est similaire, mais j’ai parfois eu l’impression qu’elle était un peu trop facile à déplacer et je me suis retrouvé à changer accidentellement d’ouverture sans m’en rendre compte. Il n’y a pas de verrouillage lorsque vous changez la bague d’ouverture en « A » comme sur certains objectifs Fuji, mais cela demande un peu plus d’effort pour sortir de ce mode. L’un des principaux inconvénients de la bague d’ouverture est qu’il n’y a pas de bouton pour la décliquer.

Les objectifs ont un nouveau commutateur AF/MF par rapport aux autres objectifs Sigma. Bien qu’ils soient faciles à trouver et à passer de l’un à l’autre, ils ressortent davantage (physiquement et visuellement) que les interrupteurs des objectifs Art. Le capuchon magnétique qui accompagne le 65 mm f/2 que nous avons testé (le 35 mm f/2 n’en avait pas au moment où Sigma nous l’a envoyé) est une fonction intéressante qui permet de le fixer/enlever rapidement, mais si vous avez le pare-soleil, il est presque impossible de l’enlever facilement, à moins de vouloir frapper l’objectif contre votre main – ce que je ne recommande pas. Les deux objectifs, lorsqu’ils sont montés sur un appareil photo Sony plein cadre, ont un aspect équilibré, et mes articulations n’ont pas touché le barillet de l’objectif comme c’est le cas sur certains objectifs Sigma précédents pour monture E.

Spécifications

Contrairement aux objectifs E-Mount de Tamron, les objectifs I Series de Sigma ont des filtres de tailles différentes. Il aurait été agréable de voir une taille de filtre unifiée pour cette série, mais ce n’est pas un obstacle. Les deux objectifs produisent un bokeh agréable et lisse, surtout parce qu’ils ne sont pas aussi rapides que certains des amorces du marché.

L’optique des lentilles est de premier ordre, et les lentilles étaient nettes sur toute la plage d’ouverture, et assez nettes en position ouverte. Le 35 mm était un peu plus doux en grand-ouverture, mais l’arrêt l’a considérablement amélioré, et à moins que vous n’utilisiez un appareil photo haute résolution (les photos de test sont faites avec un A7R IV), vous ne remarquerez probablement pas la légère douceur en grand-ouverture. Le 65 mm était plus net en grand ouvert et ne montrait pas autant d’amélioration en arrêtant, bien que le problème le plus visible était une distorsion en coussin d’épingles (regardez les bords de la carte de test).

Sigma 65 mm f / 2

Sigma 35 mm f / 2

Les deux objectifs présentaient un certain vignettage en grand ouvert, et cela s’améliorait en s’arrêtant – bien qu’un certain vignettage naturel ne soit pas vraiment un facteur de rupture pour la plupart. Souvent, lors d’une prise de vue en grand-angle et en mise au point rapprochée, certaines amorces peuvent avoir du mal à produire une image nette – le 45 mm f/2,8 en était responsable, mais le 35 mm et le 65 mm étaient tous deux assez nets en gros plan.

L’aberration chromatique n’était pas trop visible sur le 65 mm, mais sur le 35 mm, on peut facilement en voir en tirant à fond. Au moment où nous écrivons ces lignes, aucun profil Lightroom n’est disponible pour ces objectifs, mais une fois qu’ils seront disponibles, beaucoup des problèmes ci-dessus devraient être facilement corrigés en un clic de bouton.

Utilisation dans le monde réel

Le Sigma 65mm est un objectif intéressant à utiliser. En général, pour les portraits, je préfère le 85 mm au 50 mm, mais le 65 mm est une longueur unique qui permet une plus grande flexibilité que le 85 mm ne peut offrir. Le fait d’avoir une distance minimale de mise au point d’environ 10 à 12 pouces plus proche que la plupart des objectifs de 85 mm peut aider à obtenir ces photos plus serrées que celles que vous obtiendriez avec un 85 mm, et l’ouverture f/2 aide aussi à adoucir l’arrière-plan. Cela vaut-il la peine d’en prendre un si vous avez déjà un 85 mm ? Peut-être que oui, peut-être que non.

Les deux objectifs sont dotés d’une mise au point interne et utilisent des moteurs pas à pas silencieux et rapides. Aucune des deux lentilles n’a eu de problèmes pour suivre l’œil d’une personne ou pour manquer la mise au point, et les deux lentilles ont acquis la mise au point sans trop, voire sans aucune chasse dans des conditions de faible luminosité. La petite taille des deux lentilles était pratique pour transporter un petit sac de messager plutôt qu’un sac à dos.

Exemples de photos

35 mm f / 2

65 mm f / 2

Dernières réflexions

La nouvelle série I de Sigma ouvre un grand potentiel pour l’entreprise. Les objectifs précédents, bien que nets, rapides et optiquement excellents, étaient grands et lourds pour la plupart des appareils photo sans miroir. Ces objectifs ne sont peut-être pas à la hauteur de certains des appareils les plus rapides du marché, mais leur aspect et leur qualité de fabrication uniques, ainsi que leur taille compacte sont parfaits pour les photographes qui aiment voyager avec un poids minimal ou qui veulent seulement prendre un petit sac d’appareil photo au lieu d’un sac à dos massif.

Les Sigma 65mm f/2 et 35mm f/2 devraient être livrés à la mi-janvier et peuvent être commandés à l’avance ici.

A propos de l’auteur : Ihor Balaban est photographe et directeur du magasin d’appareils photo Pixel Connection à Avon, Ohio. Pour en savoir plus sur ce magasin, rendez-vous sur le site Site web de Pixel Connection. Ce poste a également été publié ici.

Cet article a été rédigé par Ihor Balaban et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.