Menu Fermer

Revue XP-Pen Artist Pro 24 : Modifier des photos sur un écran de 24 pouces

Vous pouvez faire deux grands pas en avant dans votre travail de retouche photo. Le premier consiste à passer d’une configuration souris-clavier à une tablette à stylet comme celle de Wacom Intuos Pro – presque tout le monde fait cela à un moment donné. Mais si vous voulez vraiment passer à un niveau supérieur, il y a une autre étape que vous pouvez franchir : vous pouvez vous acheter un écran à stylet haute résolution.

Aujourd’hui, je regarde un de ces présentoirs, le XP-Pen Artist Pro 24Le Cintiq 22 de Wacom : un écran à stylet de 2K qui surpasse le Cintiq 22 de Wacom de 1200 $ dans presque toutes les catégories de spécifications, mais qui ne coûte que 675 $ (généralement 900 $, en vente à partir de cette écriture).

Ce ne sera pas une comparaison côte à côte très technique avec les alternatives de Wacom ou Huion. Je souhaite plutôt partager mon expérience pratique avec cet écran graphique complet mais abordable et vous dire pourquoi je pense qu’il vaut la peine de passer à ce type d’installation pour le montage photo.

Divulgation complète : le XP-Pen a fourni l’appareil utilisé dans le cadre de cet examen. Cependant, ils n’ont pas eu leur mot à dire sur le contenu de l’examen et le voient pour la première fois en ce moment, comme tout le monde.

Qu’est-ce qu’un « Pen Display » ?

Tout d’abord, il est important que vous compreniez ce à quoi je fais référence lorsque je dis « affichage graphique » ou « affichage au stylo ». En termes simples, un écran graphique est un moniteur sur lequel vous pouvez dessiner. Vous branchez un écran graphique sur votre ordinateur existant comme vous le feriez avec n’importe quel autre écran, mais vous avez l’avantage supplémentaire d’utiliser le stylo sensible à la pression inclus comme souris.

Un grand écran à stylo comme le XP-Pen Artist Pro 24 (ou le Wacom Cintiq 22ou le Huion Kamvas Pro 24) vous offre tous les avantages d’une tablette à stylet et d’un écran couleur haut de gamme dans un seul et même emballage. La fonctionnalité de base n’est pas différente de celle d’une tablette à stylet comme celles dont j’ai parlé iciVous pouvez toutefois modifier directement votre photo, ce qui rend l’expérience beaucoup plus captivante et permet d’atteindre un niveau de précision plus élevé.

Et ne vous y trompez pas : le principal avantage de l’utilisation d’un affichage graphique pour éditer vos photos est l’expérience, et la facilité avec laquelle on peut entrer dans un « flux » d’édition.

La main sur le XP-Pen Artist Pro 24

Construction et ergonomie

La qualité de construction est… plastique. Ne vous méprenez pas, l’Artist Pro ne semble pas du tout fragile. Je l’ai trimballé plusieurs fois entre le laboratoire et mon appartement et je n’ai pas hésité à l’utiliser. On ne peut pas nier qu’il semble être un produit plus « abordable » que quelque chose de très solide et de haut de gamme comme la série Wacom Cintiq Pro.

Les touches express sont très pratiques, les deux molettes de défilement étaient solides et donnaient une réponse tactile agréable lors de leur utilisation, et les boutons tactiles sur l’écran, qui servent à accéder à des choses comme le menu et l’alimentation, ne m’ont jamais posé de problème. Dans l’ensemble, la construction est bonne, mais pas « haut de gamme ».

En termes d’ergonomie, il y a un grand pour et un grand contre.

Le pro est le support entièrement réglable qui est inclus avec l’écran et qui vous permet de régler l’angle de votre Artist Pro de presque entièrement plat à presque entièrement vertical sans jamais vous sentir instable. Vous pouvez vraiment composer votre angle de travail pour les longues sessions de montage, ce qui finit par être critique à cause de la seule grande escroquerie : l’ergonomie.

Dans la plupart des cas, l’utilisation d’un écran graphique est bien plus agréable que celle d’une tablette à stylet : elle est plus rapide, plus intuitive et il y a quelque chose de vraiment satisfaisant à dessiner directement sur votre image. Cependant, faire de longues séances sur un écran graphique va être soit une douleur dans le dos, soit une douleur dans l’épaule parce que vous êtes soit penché sur l’écran (douleur dans le dos), soit vous tenez votre bras à l’horizontale pour maintenir la meilleure posture (douleur dans l’épaule).

Cela peut sembler étrange, mais il convient de le mentionner si vous choisissez entre une tablette à stylet et un écran à stylet. Quelque chose comme le Wacom Intuos Pro ou le XP-Pen Deco Pro vous permet de garder une bonne posture ergonomique pendant que vous éditez pendant des heures parce que vous dessinez sur une surface plane de votre bureau tout en regardant votre écran. En revanche, même lorsque la composition est parfaite, il n’y a aucun moyen de garder une posture parfaite lorsque vous utilisez un écran graphique de type table à dessin comme celui-ci.

Afficher

Dès sa sortie de l’emballage, l’écran QHD/2K de l’Artist Pro 24 était superbe sur mon ASUS StudioBook 17 et ne nécessitait qu’un petit réglage gamma sur mon MacBook Pro 13 pouces. Ce n’est pas l’écran le plus précis au monde en termes de couleurs – la série Cintiq Pro, beaucoup plus chère, ou un moniteur de montage photo le surpasseront – mais avec une couverture Adobe RVB de 90 %, il n’est pas non plus avare.

La principale caractéristique de l’écran pour le dessin est qu’il est « laminé », ce qui signifie que l’écran et la surface tactile ont été plus étroitement liés pour minimiser la distance entre les deux et diminuer la parallaxe. Cette caractéristique est essentielle si vous voulez que votre stylo se pose exactement là où vous l’attendez, et elle est généralement réservée aux options plus coûteuses.

Par exemple, la Cintiq 22 de Wacom, plus abordable, n’est pas équipée d’un écran laminé. Dans cette catégorie de taille, le dispositif est réservé aux écrans de 2 000 Cintiq Pro 24.

Le seul inconvénient de l’écran est la luminosité, qui atteint son maximum à 250 nits. C’est typique des écrans graphiques, et dans un studio approprié, cela ne devrait pas être un problème, mais c’est tout à fait perceptible. Placez-le à côté d’un moniteur HDR haut de gamme comme le Dell que j’utilise actuellement ou de la plupart des écrans d’ordinateurs portables haut de gamme et il sera sensiblement plus sombre.

Performance des stylos

En termes de toucher et de performances du stylo, Wacom est la référence absolue. Le meilleur compliment que je puisse faire au XP-Pen Artist Pro est donc de dire qu’il n’y a pas de différence notable entre mon expérience avec le XP-Pen et mon expérience avec le Pro Pen 2 de Wacom.

Les deux sont identiques sur la fiche technique, mais ce n’est pas ce à quoi je fais référence. Dans le passé, le XP-Pen utilisait des stylos à piles qui souffraient de problèmes tels que le décalage de la saisie et les lignes de pépins avec une « vague » perceptible jusqu’alors, même en utilisant une règle pour dessiner parfaitement droit. Ce n’est plus un problème à ce que je sache.

Des dizaines d’heures d’utilisation plus tard – dont 6 heures ininterrompues à peindre à la main un micrographe électronique et un test côte à côte avec le Wacom Cintiq Pro 16 – et je n’ai pas pu remarquer une seule différence de performance.

Personnalisation

À mon avis, la caractéristique la mieux conçue de l XP-Pen Artist Pro 24 est la personnalisation.

Les deux faces de l’Artist Pro 24 comprennent 10 « touches express » personnalisables et une molette mécanique très satisfaisante qui permet de basculer entre quatre fonctions différentes.

Mes touches express ont été réglées sur les macros et les outils Photoshop les plus courants que j’utilise, comme Undo, le bouton Pinceau/Gomme, l’outil Stylo, le Nouveau calque, l’outil Main et le bouton Roulette de clic. La molette est réglée par défaut sur la taille du pinceau, mais une pression rapide sur la touche basculante fait passer la fonction à Zoom, puis Rotation, et enfin Sélection du calque.

Pris ensemble et correctement adapté à votre flux de travail particulier, ce niveau de personnalisation tactile vous permet d’abandonner complètement votre clavier. Et ce, que vous soyez droitier ou gaucher, car il y a une molette cliquable et 10 touches express à gauche et à droite de l’écran.

Autres éléments dignes d’intérêt

Il y a deux autres caractéristiques qui méritent d’être mentionnées, bien qu’elles soient assez mineures

Tout d’abord, l’écran comporte un hub USB avec deux ports USB-A pour brancher une souris ou un disque dur ou charger votre téléphone pendant que vous éditez. C’est très pratique, mais je ne l’ai pas beaucoup utilisé. Pourtant, à notre époque où votre ordinateur portable n’a peut-être qu’un ou deux (ou zéro… en regardant votre Apple) ports USB de type A, il est très pratique.

Deuxièmement, le stylo peut s’incliner jusqu’à 60 degrés. C’est utile pour la peinture et le dessin (pensez à l’ombrage lorsque vous faites des croquis numériques), mais ce n’est pas particulièrement pertinent pour les photographes/modificateurs de photos, à moins que vous ne veniez d’un milieu artistique.

Caractéristiques manquantes

Enfin, je serais négligent si je ne mentionnais pas ce que je considère comme trois omissions évidentes : la sensibilité tactile, le chargement USB robuste et un emplacement pour carte SD.

Sensibilité au toucher : L’un de mes aspects préférés de l’utilisation de la série Cintiq Pro de Wacom est la sensibilité tactile de l’écran. Vous pouvez l’éteindre s’il pose des problèmes, mais lorsqu’il est allumé, vous pouvez utiliser vos doigts pour zoomer et faire pivoter l’image comme sur un smartphone ou une tablette.

Les écrans tactiles sont tellement omniprésents en 2020 que je me suis retrouvé à essayer (et à échouer) à plusieurs reprises de zoomer ou de faire tourner mon image avec mes mains pendant que je faisais des modifications sur Artist Pro, et à laisser des taches sur l’écran en conséquence. J’ai fini par m’habituer à cette limitation et j’ai choisi par défaut la molette de clic, mais c’est une omission notable.

Chargeur USB robuste : Le concentrateur USB de l’Artist Pro 24 est doté d’un dispositif d’alimentation, mais il est tout juste suffisant pour recharger quelque chose comme un smartphone. Bien qu’il soit possible d’utiliser un seul câble USB pour connecter la plupart des (mais pas tous) Les ordinateurs portables équipés de l’USB-C à l’écran avec toutes les fonctionnalités, la faible puissance de sortie du hub n’était même pas suffisante pour maintenir mon MacBook Pro 13 pouces en ligne de base, encore moins le charger.

Cela élimine en gros l’avantage du « câble unique », puisque j’ai dû brancher mon MacBook Pro au mur pour l’empêcher de mourir pendant que je travaillais.

Fente pour carte SD : Une caractéristique qui m’a manqué dans la gamme Cintiq Pro est la fente pour carte SD intégrée. Le XP-Pen Artist Pro 24 n’en a pas, et il me manquait chaque fois que j’utilisais mon MacBook, car l’importation de photos nécessitait un autre câble.

Aujourd’hui, tous les ordinateurs portables Windows que je possède ou que j’emprunte pour les réviser ont une fente pour carte SD, donc je ne sais pas si je dois blâmer XP-Pen ou Apple pour mes problèmes, mais c’est une fonction facile à ajouter et j’espère que la prochaine génération de la série Artist Pro ne l’oubliera pas.

Expérience générale en matière de montage

Tout ce qui précède se conjugue pour créer une expérience de montage qui est pratiquement addictive. Les meilleurs outils d’édition vous permettent de vous connecter directement aux images sur lesquelles vous travaillez, et c’est exactement ce qu’un grand écran graphique comme le XP-Pen Artist Pro 24 vous permet de faire.

Cela peut sembler enthousiaste, mais le montage photo est devenu beaucoup plus agréable pour moi. Jamais auparavant je n’avais pu faire une séance de montage de 6 heures sans m’épuiser, et je me suis retrouvé à faire des montages plus avancés que ce que j’aurais essayé de faire habituellement.

Certaines choses pourraient-elles être améliorées ? Bien sûr ! Voir la section « Caractéristiques manquantes » ci-dessus ou mes griefs sur l’ergonomie. Mais aucun des inconvénients ne l’emportait sur les avantages pour moi, et le plus grand avantage (en ce qui me concerne) était la possibilité de se mettre dans un état de « flux » lors du montage photo.

Conclusion

Après plusieurs mois d’utilisation régulière du XP-Pen Artist Pro 24, je suis de plus en plus enclin à le recommander à mes amis qui sont à la recherche d’une nouvelle tablette/afficheur graphique. À l’adresse suivante : seulement 675 $ en venteIl est très difficile de recommander autre chose.

Si un moniteur de montage secondaire est prévu pour votre avenir, il vaut certainement la peine d’envisager un affichage graphique à part entière : surtout lorsque des sociétés comme XP-Pen baissent les prix de Wacom de façon aussi radicale, sans lésiner sur les fonctionnalités de base.

En résumé :

Pour

Affichage 2K laminé
Hub USB
Tribune entièrement réglable
Hautement personnalisable
Des performances de haut niveau pour les stylos
Un prix abordable

Contre

Construction en plastique
Pas de fonctionnalité tactile
Faible charge USB
Luminosité maximale de 250 nits
Ergonomie (s’applique à tous les affichages graphiques)

Le fait qu’un grand écran graphique vous convienne ou non a tout à voir avec votre flux de travail, la configuration de votre studio à domicile et le temps/énergie que vous consacrez au montage des photos. Mais si cela semble être le genre de produit qui pourrait faire passer votre montage, ou du moins votre expérience, à un niveau supérieur, j’espère avoir inclus suffisamment de détails techniques pour apaiser vos craintes.

P.S. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les laisser dans les commentaires ou à contacter sur Twitter.

A propos de l’auteur : DL Cade est un écrivain spécialisé dans l’art, la science et la technologie, et l’ancien rédacteur en chef de PetaPixel. Lorsqu’il n’est pas en train d’écrire des articles d’opinion ou de réviser les dernières technologies pour les créatifs, vous le trouverez en train de travailler dans le domaine des sciences de la vision à l’université de Washington, où il publie l’hebdomadaire Bulletin d’information Triple Pointou en partageant des essais personnels sur Moyen.

Cet article a été rédigé par <a href="https://petapixel.com/author/dlcade/">DL Cade</a&gt ; et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.