Menu Fermer

Nikon D6 Revue de photographie de la faune et de la flore

Photographe de la vie sauvage Steve Perry de Galerie de l’arrière-pays vient d’achever un examen approfondi de la le Nikon D6. Et après avoir utilisé l’appareil photo dans les parcs nationaux de Theodore Roosevelt, Badlands, Custer et Yellowstone, il se demande si les photographes animaliers devraient ou non envisager d’acheter le reflex numérique phare de Nikon&rsquo.

Comme vous pouvez vous en douter, ce n’est pas’une revue de presse typique faite dans un parc local. Perry a acheté son propre Nikon D6 et a ensuite fait voyager et utiliser l’appareil pendant cinq semaines consécutives, photographiant une grande variété de sujets de la vie sauvage dans des conditions d’éclairage très variées, comme il le ferait normalement.

Perry ne couvre pas tout ce qu’il fait’il n’utilise pas vraiment—comme les fonctions vidéo par exemple—mais après 5 semaines d’utilisation quasi exclusive de l’appareil, il touche à tous les points qu’un photographe animalier voudrait connaître, et compare longuement l’appareil au Nikon D5. Parmi les sujets abordés (avec horodatage), on peut citer

Construction et ergonomie &ndash ; 2:00
Personnalisation et options de menu &ndash ; 7:22
Fréquence d’images, mémoire tampon et blackout &ndash ; 14:52
Performance des capteurs et mesure &ndash ; 19:11
Autofocus : Caractéristiques &ndash ; 24:38
Autofocus : Performance et tiret ; 35:12
Conclusion et recommandations &ndash ; 39:20

Perry a également eu l’amabilité de nous envoyer certains des échantillons de son étude pour que vous puissiez les consulter ci-dessous :

La vidéo couvre beaucoup trop de terrain en 45 minutes pour que nous puissions résumer correctement toutes les conclusions de Perry’s sous forme de texte, mais nous voulions notamment retirer sa réponse à une question que nous’avons beaucoup entendue : est-ce juste un “D5s&rdquo ; ou mérite-t-il le badge D6 ? Selon l’estimation de Perry’s après avoir comparé les deux côte à côte :

Je pense que le titre D6 est approprié, mais seulement par un nez. C’est en partie grâce à l’énorme quantité de personnalisation que vous pouvez faire, la cadence plus rapide, toutes les nouvelles options de menu, et bien sûr&hellip ; surtout&hellip ; le système AF amélioré.

On a l’impression que ses nouvelles caractéristiques permettent de le qualifier de D6 et non de D5.

Si vous’envisagez sérieusement l’achat du Nikon D6 pour la photographie d’animaux sauvages, réservez 45 minutes et regardez la vidéo complète en haut ou lisez la version blog sur la galerie de l’arrière-pays. Nous pouvons affirmer avec certitude que vous ne trouverez nulle part ailleurs en ligne un meilleur compte rendu, plus complet, de la photographie de la faune sauvage avec le Nikon D6.

(via Rumeurs sur Nikon)

Crédits d’image : Photos de Steve Perry et utilisées avec permission.

Cet article a été rédigé par <a href="https://petapixel.com/author/dlcade/">DL Cade</a&gt ; et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.