Menu Fermer

Le Sigma 100-400mm DG DN : un super-zoom budgétaire pour Sony

Les photographes de la faune et de la flore qui travaillent avec Sony ont été limités dans le choix de leurs objectifs. Le Sony 100-400mm GM est sorti début 2017, mais le prix (2 500 $) était hors de portée pour beaucoup. L’année dernière, Sony a sorti le 200-600mm G, qui était un peu plus économique (2 000 $) mais c’est un objectif assez grand à emporter lors des randonnées de la faune.

Heureusement, Sigma récemment annoncé leur nouvel objectif contemporain 100-400 mm pour Sony E-Mount et Leica/Panasonic/Sigma L-Mount. Nous avons eu la chance de tester une monture E-Mount 100-400 pendant quelques jours&etc.

Conception

L’aspect de l’objectif est traditionnel &ldquo ; Global Vision&rdquo ; Sigma. Elle a la même finition noire et un peu d’argent “C&rdquo ; incrustation. Il est doté d’un commutateur de mode de mise au point (AF/MF &ndash ; pas de possibilité d’annulation manuelle comme sur la version sans miroir de cet objectif), d’un commutateur de limitation de la mise au point (gamme complète, 6m-infini, et 1,6-6m), d’un commutateur de mode OS (1, 2, Off), et d’un bouton AFL. Il manque également le commutateur des paramètres personnalisés (C1, C2, Off) qui se trouve sur la version sans miroir. Enfin, bien que l’objectif dispose d’un interrupteur de verrouillage, il n’est activé qu’à 100 mm et il lui manque un collier de trépied (qui peut être acheté séparément).

Bien qu’il s’agisse d’un objectif léger, trouver un bon équilibre pourrait être un inconvénient pour ceux qui veulent l’utiliser sur un monopode sans collier. Le collier de trépied optionnel est le même que celui fourni avec le Sigma 105mm f/1.4 ART, et possède un pied arca-suisse, mais ajoute un peu de poids à l’objectif.

Le capot comporte un anneau dentelé, à défaut d’une meilleure description, qui permet aux photographes de pousser/tirer facilement pour zoomer au lieu de tourner l’anneau de zoom. Cela m’a été utile, car je prends normalement des photos avec Nikon et la direction du zoom est inversée. La friction est presque parfaite, ce qui permet d’ajuster rapidement la longueur focale sans en faire trop.

Bien que la qualité de construction soit’t aussi robuste que celle de la Sony 100-400 GM, la Sigma est toujours aussi bien faite, et résiste à la poussière et à l’humidité. Une chose intéressante à propos de cet objectif est que, même s’il est plus long que la version avec monture EF/F, il pèse un peu moins (1135g contre 1160g+125g pour le MC-11). Sigma indique également que l’objectif est compatible avec les téléconvertisseurs 1,4x et 2x (monture L uniquement). Il faut espérer que les téléconvertisseurs E-Mount se profilent à l’horizon, permettant à cet objectif d’atteindre jusqu’à 800 mm.

Performance

À première vue, il semble que cet objectif soit juste un Sigma 100-400mm avec un MC-11 soudé, mais Sigma dit que cet objectif a été conçu exclusivement pour les appareils photo plein cadre sans miroir. L’autofocus fonctionne bien sur les différents boîtiers Sony sur lesquels nous l’avons testé, y compris Eye-AF pour les humains et les animaux. Ayant utilisé le Sony 100-400mm GM une poignée de fois, il n’y avait’aucune différence en termes de vitesse et de suivi de l’autofocus.

Par rapport à l’ancien Sigma 100-400 Contemporary sur un Nikon D750 et sur un Canon 7D II, la version DN de cet objectif semble avoir un autofocus global plus rapide (lorsqu’il est testé sur un Sony a7 III, a7R III et a9). Cela est probablement dû à l’utilisation par Sigma&rsquo d’un nouveau moteur pas à pas pour assurer un autofocus plus rapide et plus silencieux. L’amélioration des performances par rapport à une monture EF 100-400mm avec un MC-11 est assez remarquable—si vous avez un MC-11, ne vous embêtez pas à économiser les 200$ pour obtenir la version EF.

Bien que la netteté ne soit pas égale à 100-400 GM dans les coins, la majorité des tireurs ne remarqueront probablement pas de différence, si ce n’est une ouverture plus lente et le fait d’avoir à augmenter un peu la sensibilité ISO. Sigma affirme que la stabilisation de l’image dans l’objectif offre jusqu’à 4 paliers de compensation, ce qui, associé à l’IBIS de Sony’s, devrait permettre aux photographes d’obtenir des images nettes à des vitesses d’obturation plus lentes.

La distance de mise au point rapprochée du Sigma n’est pas aussi impressionnante que celle du Sony 100-400 mm GM, mais si l’on compare 2 images à 400 mm prises à la distance de mise au point minimale, le Sigma semble avoir une légère avance en termes de netteté dans cette situation. Le vignettage et la distorsion sont’pas trop mauvais, mais sont certainement les plus perceptibles à 400mm. L’aberration chromatique est minime, même dans les situations à fort contraste.

Real World Use &amp ; Exemples d’images

Ayant utilisé le Sony 100-400mm GM ainsi que le Sigma 100-400mm pour EF avec un MC-11, le nouveau 100-400mm DN est définitivement une amélioration par rapport à la version DSLR. Lorsque je l’ai utilisé dans une réserve naturelle pour photographier toutes sortes d’animaux sauvages, j’ai eu l’impression d’utiliser un objectif indigène. Le temps nécessaire pour se fixer sur un sujet était beaucoup plus rapide que la version adaptée, et le suivi ne manquait pas de rythme dans la plupart des situations.

Le 100-400 mm GM est peut-être un peu plus précis dans l’ensemble, et lorsque vous prenez des rafales de photos, vous pouvez obtenir quelques gardiens de plus, mais il est difficile de justifier la différence de prix de 1 550 $ pour la plupart des photographes. Même si le Sony a une plage d’ouverture plus rapide, la plupart du temps, lorsque je photographie des animaux sauvages, j’aime m’arrêter un peu et je tire souvent à f/8 pour obtenir une netteté maximale.

Si vous’cherchez un objectif à ouverture plus rapide, malheureusement le Sigma ne’tient pas longtemps une grande ouverture, et commence à s’arrêter assez rapidement. Faites défiler la page vers le bas pour voir quelques exemples de photos (cliquez pour agrandir) :

Culture :

Dernières réflexions

Si vous’cherchez un zoom long, mais que vous ne voulez pas payer le prix Sony, le Sigma vaut vraiment le coup d’œil. À près d’un tiers du prix, le Sigma permettra à un plus grand nombre de photographes d’obtenir la portée du superzoom nécessaire pour la photographie de la faune, des oiseaux et des sports sans avoir à se ruiner. Il vaut également la peine de le regarder si vous aimez photographier des paysages au téléobjectif.

Le Sigma 100-400mm DN pour E-Mount et L-Mount sera proposé au prix de 949 $, devrait être disponible vers le 13 juillet et peut être précommandé ici.

A propos de l’auteur : Ihor Balaban est photographe et directeur du magasin d’appareils photo Pixel Connection à Avon, Ohio. Pour en savoir plus sur ce magasin, rendez-vous sur le site Site web de Pixel Connection. Ce poste a également été publié ici.

Cet article a été rédigé par Ihor Balaban et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.