Menu Fermer

Le meilleur des deux mondes : le Nikon D780 vous donne le meilleur du D750 et du Z6

Il y a un peu plus de 2 ans, j’ai fait des tests approfondis du Nikon D5, D750, D810 et du D850, alors nouvellement sorti. La comparaison devait permettre de déterminer quel était le meilleur appareil photo pour la photographie de nuit.

J’en ai conclu que la réponse dépendait de vos besoins et de votre budget––j’ai recommandé le D750 comme un appareil formidable à un prix extraordinaire, le D850 pour ceux qui font régulièrement de grands tirages, et le D5 pour les photographes de sport et de la vie sauvage qui font aussi des photos de nuit et qui ont un budget sain.

Puis, en septembre 2019, Gabe a écrit un billet s’exclamant haut et fort que &ldquo ;le Nikon Z 6 est le meilleur appareil photo pour la photographie de nuitJ’ai eu quelques occasions d’utiliser le Z 6 la nuit depuis lors, et c’est un appareil photo génial, c’est sûr.

Puis j’ai récemment eu l’occasion de travailler avec la nouvelle Nikon D780avec l’aimable autorisation de B. Il a été largement rapporté que le Z 6 et le D780 partagent le même capteur, et les images comparatives prises par l’I’ve sont en effet très similaires. Mais il y a une différence subtile qui fait que la qualité d’image du D780 est légèrement supérieure à celle du Z 6, en particulier pour la photographie de nuit en très basse lumière. Plus d’informations à ce sujet plus tard.

Cette présentation du D780 n’est pas destinée à être une revue générale pour tous ceux qui envisagent un nouvel appareil photo, mais est plutôt adaptée aux besoins du photographe de nuit. Si vous êtes un photographe de mariage, d’animaux sauvages ou de sport, ou quelqu’un qui réalise beaucoup de vidéos, alors mon examen peut vous être d’une utilité limitée.

Dans cet article, I’ll évalue la caméra en fonction de la qualité de l’image à des ISO élevés dans des situations de faible luminosité extrême, pour de longues expositions, et aussi dans des situations de faible luminosité artificielle mixte que l’on trouve généralement dans les zones urbaines la nuit. I’ll discutera également des différentes caractéristiques et fonctions en rapport avec la photographie de nuit en général.

Rattle Dragon rencontre son égal. Nikon D780 avec un objectif Irix 15mm f/2.4. 1,3 secondes, f/4, ISO 6400. Cette image a été traitée dans Photoshop pour l’effet.

Caractéristiques principales

L’appareil photo est équipé d’un capteur CMOS BSI de 24,5 mégapixels au format FX et d’un processeur EXPEED 6, qui serait le même capteur que celui du Z 6––avec une légère modification.

Comme son prédécesseur, le D780 est équipé d’un écran inclinable. L’écran LCD de 3,2 pouces et 2,36 m est également un écran tactile qui fonctionne bien pour un contrôle intuitif de la lecture et de la navigation dans les menus, ainsi que pour le contrôle tactile de l’autofocus et des fonctions d’obturation. Ce serait bien si l’écran avait un bras articulé ; en effet, l’écran inclinable est d’une utilité limitée dans l’orientation verticale, mais il est idéal pour travailler à partir d’angles élevés et surtout bas dans l’orientation horizontale.

Le D780 dispose de deux emplacements pour cartes mémoire SD comme le D750, plutôt que de l’unique emplacement XQD des appareils photo du système Z. Le premier supporte à la fois l’enregistrement par débordement et l’enregistrement simultané sur les deux cartes pour une plus grande tranquillité d’esprit. Il est également compatible avec la norme UHS-II, ce qui permet des vitesses d’écriture rapides pour les séquences vidéo et les prises de vue multiples.

Lorsqu’il est utilisé avec le D780, le EN-EL15b La batterie au lithium-ion est évaluée à un nombre impressionnant de 2 260 photos par charge sans vue en direct activée, ou 360 avec vue en direct. La batterie peut être chargée via USB-C. À titre de comparaison, j’ai récemment obtenu 554 expositions de 25 secondes avec une batterie relativement neuve dans le D750 (avec la vue en direct et la lecture désactivée) lors de la prise de vue du Lyrid pluie de météores.

L’appareil a des rapports d’aspect variables de 1×1, 3×2 et 16×9, un mode monochrome intégré à l’appareil, des capacités de mesure jusqu’à -3 EV et des vitesses d’obturation jusqu’à 900 secondes (ou 15 minutes).

Exposition longue

Oui, vous avez bien lu. Alléluia ! Nous avons enfin un reflex numérique Nikon avec des vitesses d’obturation embarquées qui dépassent les 30 secondes. Il existe un menu permettant d’allonger les vitesses d’obturation, mais une fois que vous l’allumez, c’est un réglage difficile, contrairement au mode « Bulb Timer » de Canon. le 5D Mark IV qui nécessite d’aller au menu à chaque fois que vous l’utilisez.

Nous, les photographes de nuit, aurions préféré des vitesses d’obturation encore plus longues, mais le D780 dispose du mode Time qui, contrairement au D750, ne s’éteint pas automatiquement à 1694 secondes. Les fabricants d’appareils photo ont longtemps été réticents à programmer des temps d’exposition longs par crainte du bruit de longue exposition.

La principale conséquence de l’allongement des vitesses d’obturation est la suppression de la nécessité d’un intervalomètre dans de nombreuses situations. Les vitesses d’obturation prolongées combinées à l’intermittence interne (ou le retardateur plus facile à utiliser mais plus limité) permettent de réaliser des séquences de la pile de photos jusqu’à 2 heures, 15 minutes avec le retardateur et pratiquement n’importe quelle durée avec l’intermittence interne.

J’ai utilisé le réglage de l’heure sur le D750 et le D850 et le chronométrage des expositions soit avec mon téléphone, soit plus souvent au toucher, parce que je n’ai jamais aimé m’occuper des interféromètres, qui sont très fragiles. Pour de nombreux photographes de nuit, la vitesse d’obturation longue embarquée est une caractéristique qui change la donne, même si elle n’est qu’une commodité et n’a aucun effet sur la qualité de l’image.

Route d’Echo Canyon, Parc national de la Vallée de la Mort. Un exemple de la gamme de tons d’une image en noir et blanc prise au clair de lune. Conversion en Lightroom, profil Adobe Monochrome, sans logiciel supplémentaire. Nikon D780 avec un objectif Irix 15mm f/2.4. 1 minute, f/5.6, ISO 400.

Autofocus

L’une des choses qui a le plus progressé par rapport au D750 est la performance de l’autofocus, à la fois dans le viseur avec un système autofocus à 51 points, et aussi un système hybride pour la mise au point en direct. Le système hybride est adopté des caméras de la série Z, et passe d’un autofocus à détection de phase à un autofocus à détection de contraste en fonction des conditions. Il couvre environ 90 % de l’image avec 273 points de mise au point, ce qui permet à la caméra de faire facilement la mise au point sur les sujets situés sur les bords.

Il existe un mode autofocus à faible luminosité qui étend les capacités de l’autofocus jusqu’à -6 EV. Le système autofocus du viseur est précis jusqu’à -3 EV. Dans des conditions idéales, cela devrait permettre une mise au point automatique avec une vue en direct sous une lumière aussi faible qu’un quart de lune, et avec le viseur sous la lumière d’une pleine lune. Mais l’autofocus sur le cœur de la Voie lactée est encore loin, puisqu’il est d’environ -10 ou -11 EV.

Velociraptor, Borrego Springs, Californie. Nikon D780 avec un objectif Tamron 15-30mm f/2.8 à 22mm. 1 minute, f/5.6, ISO 500. Une image lumineuse réalisée en collaboration lors d’un récent atelier sous un ciel nuageux et éclairé par la lune.

Vue en direct

L’interface de visualisation en direct est dérivée du Z 6. Elle est surtout familière aux photographes de reflex numériques Nikon, mais il faut s’y habituer un peu. La bonne nouvelle, c’est que la qualité d’image en direct sous faible éclairage est bien meilleure et qu’il est beaucoup plus facile de faire la mise au point sur les étoiles ou sur les sujets sombres du premier plan avec une lampe de poche qu’avec les anciens Nikon.

J’ai constaté que j’obtenais la meilleure image en direct dans des conditions de faible éclairage en utilisant le mode vidéo réglé sur la vitesse d’obturation la plus lente possible, comme avec le D750. Il s’agit d’un contournement&mdash ; pas d’un flux de travail idéal&mdash ; car vous devez vous rappeler de désactiver la vue en direct avant de prendre la photo, sinon le fichier RAW sera recadré au format 16:9. Il s’agit néanmoins d’une amélioration importante et bienvenue.

Personnalisation

Un menu personnalisable à 12 positions est accessible en appuyant sur le bouton i à l’arrière du D780 ou en tapant sur l’icône i en vue directe. Le menu i est un endroit facilement accessible pour stocker les paramètres que vous modifiez fréquemment. L’appareil photo permet aux utilisateurs de personnaliser différents menus i pour prendre des photos dans le viseur optique, pour prendre des photos en direct et pour filmer des vidéos.

Le D780 offre deux boutons personnalisables à l’avant de l’appareil qui peuvent être réglés sur l’une des nombreuses fonctions ; vous pouvez les visualiser toutes ici. En outre, les boutons AF-On et AE-L/AF-L peuvent être personnalisés, et le bouton de bracketing à l’avant de l’appareil peut également être personnalisé pour prendre des photos à expositions multiples ou des HDR.

Construire la qualité

Confortable dans la main et familier à tout utilisateur de Nikon, le D780 est un appareil photo solidement construit, entièrement étanche, dans un boîtier relativement léger. À première vue, il ressemble beaucoup au D750, mais il est juste un peu plus petit avec quelques changements de boutons. Pour un reflex numérique plein format aussi performant que le D780, il est compact et ergonomique. Il s’agit en fait d’un hybride D750/Z 6.

Quelques éléments au hasard

Le bouton d’activation de la vue en direct a été déplacé vers le haut à droite du viseur, et le bouton d’enregistrement vidéo se trouve sur le pont supérieur, à côté du bouton ISO nouvellement situé.

Ces changements nécessitent une certaine adaptation, mais la nouvelle position du bouton ISO sera familière aux utilisateurs des nouveaux appareils Nikon. C’est une position meilleure et plus logique que sur le D750, qui l’a en deuxième position depuis le bas de la pile de boutons à gauche de l’écran LCD arrière. En testant le D780, j’ai activé par inadvertance l’enregistrement vidéo plusieurs fois en tentant d’atteindre la sensibilité ISO, mais mes doigts ont appris relativement vite quel bouton était le bon.

Je sais que j’ai dit que je ne parlerais pas de vidéo dans cette revue, mais rapidement : La prise de vue vidéo est bien meilleure, et le D780 peut filmer en UHD 4K jusqu’à 30 images par seconde, ou en HD jusqu’à 120 images par seconde.

De plus, il est désormais possible de créer des time-laps à partir d’images prises avec le mode de prise de vue à intervalle au lieu de l’option « Time-Lapse Movie » du D850, ce qui signifie que vous pouvez conserver les fichiers RAW tout en produisant un time-lapse à l’intérieur de l’appareil lors de vos déplacements. Le D780 possède également le même mode de mise au point que le D850.

Le D780 est compatible avec la plupart des objectifs Nikon à monture F, y compris l’AI-S et tous les modèles AF de Nikon.

Du côté négatif, il n’y a pas d’option pour une poignée de batterie, et le flash pop-up du D750 est absent de son descendant. Je pense que ces caractéristiques manqueront à certaines personnes, mais ce sont des problèmes relativement mineurs pour un photographe de nuit. De plus, l’intervallomètre se connecte au même port DC2, qui est très exigeant. Il est difficile d’identifier l’orientation correcte de la prise, surtout dans l’obscurité. Heureusement, il n’est nécessaire que pour les expositions de plus de 15 minutes.

Liste de souhaits

Bien que le D780 possède la plupart des caractéristiques que je souhaiterais avoir sur l’appareil photo de mes rêves, il y a quelques éléments qui en font l’appareil idéal pour un photographe de nuit :

La vitesse d’obturation prolongée permet de réduire encore de deux à une heure. I’m est reconnaissant de l’extension à 15 minutes, mais pourquoi s’arrêter là ?
La qualité d’image à 25 600 ISO est comparable à celle que nous obtenons à 6400 sur le D750/Z 6/D780. Ces deux arrêts supplémentaires nous donneraient la marge de manœuvre dont les photographes d’astro-paysages ont souvent besoin pour les variables d’exposition. Règle de la NPFQuelqu’un ?
Un moyen plus facile d’accéder à l’image en direct la plus claire possible dans des situations de faible luminosité. L’interface de visualisation en direct du D780 est la même que celle du Z 6 et est beaucoup plus propre et facile à utiliser que celle du D750. Cependant, une solution de contournement est toujours nécessaire pour obtenir la meilleure image possible en direct la nuit.
Le levier de fermeture du viseur optique (qui empêche la lumière de pénétrer à l’arrière de la caméra pendant les longues expositions) que’on trouve sur le D810, le D850 et le D4-D6.
Les D500, D850 et D5-D6 ont des boutons rétro-éclairés pour faciliter l’utilisation dans l’obscurité. Leur absence sur le D780 est une distinction par rapport aux modèles haut de gamme qui coûtent beaucoup plus cher.
Fern et Waterfall, Portland, Oregon. Une image de jour montrant la gamme dynamique et la profondeur de couleur du capteur D780. Nikon D780 avec un objectif Nikon 24-120mm f/4G à 120 mm. 1/50, f/8, ISO 100.

Quelques fonctionnalités d’autres fabricants qu’il serait étonnant de voir développées pour Nikon :

De nombreux appareils Canon ont la capacité de conserver les images dans la mémoire tampon et de traiter la réduction du bruit d’exposition longue pendant que vous continuez à prendre de nouvelles images. Ils disposent également d’une fonction auto-LENR qui applique la réduction du bruit selon les besoins et qui ne double pas nécessairement la durée d’exposition. I’derait que ces deux fonctions soient intégrées dans un boîtier Nikon. Imaginez pouvoir utiliser le LENR pour toutes vos prises de vue sans avoir à attendre !
La fonction Astrotracer du Pentax K1 pour contourner la plus longue limitation de vitesse d’obturation utilisable en photographie de paysages astro est basée sur la stabilisation de l’image dans l’appareil. Il est peu probable qu’il apparaisse un jour sur un appareil Nikon, mais il serait certainement agréable de l’avoir.

Qualité de l’image

Ce qui m’a surpris lorsque j’ai commencé à comparer les images du D750, du Z 6 et du D780, ce n’est pas la qualité des images du D780’s, mais la façon dont les images du D750’s de 6 ans ont résisté aux caméras plus récentes. Cela ne veut pas dire que le D780 est en aucune façon une déception, au contraire, la qualité d’image globale est parmi les meilleures de tous les appareils 24 mégapixels utilisés par I&rsquo.

Dans les tests limités que j’ai pu faire, toute différence de qualité d’image à ISO 6400 et 12 800 était négligeable. Il est possible que les ombres des nouveaux appareils photo soient légèrement moins bruyantes jusqu’à 12 800 ISO. Ce n’est qu’à 25 600 ISO que les D780 et Z 6 étaient nettement meilleurs. À 25 600 ISO sur le D750, les couleurs commencent à s’altérer en dehors des limites de détail et l’image commence vraiment à s’effriter.

Cela commence à se produire de la même manière à la norme ISO 51.200 avec le D780 et le Z 6. Les nouveaux appareils ajoutent essentiellement un seuil d’ISO utilisable, mais la plupart des photographes ne voudront probablement pas dépasser 6400 ou peut-être 12 800 ISO pour l’imagerie de paysage nocturne. (Il y a des possibilités d’observation au pixel près à la fin de ce billet).

Mine Inyo, Parc national de la Vallée de la Mort. Exemples de capacités ISO élevées du D780&rsquo. Les fichiers RAW peuvent être téléchargés à des fins d’évaluation (voir le lien à la fin de cet article). Nikon D780 avec un Tamron 15-30mm f/2.8 à 20mm. De haut en bas : 6 secondes, f/4, ISO 12 800 ; 3 secondes, f/4, ISO 25 600 ; 1,6 secondes, f/4, ISO 51 200.

J’ai pu tourner dans un environnement urbain à la lumière mixte et contrastée, et j’ai été impressionné par la capacité à faire ressortir les détails des ombres profondes tout en préservant les hautes lumières, mais je n’ai pas pu faire de tests comparatifs côte à côte avec différentes caméras dans cet environnement.

Marque DXO évalue le capteur sur le Z 6 (et le D780 par extrapolation) à 14,3 arrêts à l’ISO de base, contre 14,5 arrêts pour le D750. Cette différence mineure d’un tiers d’arrêt ne peut probablement pas être appréciée dans des situations réelles, contrairement à ce qui se passe en laboratoire d’essai. Plus important encore, le nouveau capteur teste à un arrêt complet plus (9,3) la gamme dynamique à ISO 6400, qui est la norme pour la photographie de paysages astro.

The Kenworth of my Dreams, Portland, Oregon. Le D780 est remarquablement bien adapté à la photographie de nuit urbaine. Les détails des hautes lumières et des ombres sont préservés et le rendu des couleurs est magnifique. Nikon D780 avec un objectif Nikon 28mm f/3.5 PC. 30 secondes, f/11, ISO 100.

Malgré le fait que j’ai eu le D780 pendant un certain temps, je n’ai pas’eu la chance de photographier avec lui dans des conditions de lumière stellaire––principalement à cause de la synchronisation des phases lunaires alors que je l’avais en Californie et d’une longue période de ciel couvert ici dans le Vermont. J’ai utilisé le Z 6 pour la photographie d’astro-paysages, et il produit certaines des meilleures images de la Voie lactée que j’ai jamais vues’es. En supposant que le D780 possède le même capteur que le Z 6, bien qu’avec quelques ajustements dans la façon dont les images sont traitées, alors les deux sont les meilleurs de leur catégorie pour la photographie de paysages astro.

Invariance ISO

Comme les D750 et D850, le capteur D780 est ISO-invarianteCela signifie que vous pouvez sous-exposer plusieurs fois pour préserver les hautes lumières et faire ressortir les ombres lors du post-traitement sans compromettre la qualité globale de l’image. Cela est probablement dû au capteur à double gain qui a été utilisé dans de nombreuses caméras les plus performantes commercialisées ces dernières années.

Les pixels des capteurs à double gain ont deux modes de lecture, le premier à des ISO natifs et légèrement augmentés pour une gamme dynamique maximale, et un autre pour un bruit plus faible à des ISO plus élevés au détriment de la gamme dynamique. Le mode de lecture D850 à ISO élevé est activé à 1600 ISO. Je n’ai pas été en mesure de déterminer quand il bascule dans le Z 6 et le D780, mais il est probablement similaire au D850.

The Orange Chair, Portland, Oregon. Un exemple illustrant l’invariance ISO du capteur D780. La sous-exposition intentionnelle par 3 arrêts préserve le détail des hautes lumières dans les fenêtres. Nikon D780 avec un objectif Nikon 28mm f/3.5 PC. 20 secondes, f/11, ISO 100.Réglages de base de la salle d’éclairage pour “The Orange Chair&rdquo ; photographie. Détail des ombres profondes récupéré avec seulement un minimum de bruit supplémentaire en post-traitement. Les ajustements du fichier RAW sur l’image montrent une augmentation de +3,00 sur le curseur d’exposition.

Note finale sur la qualité de l’image

Au début de cet article, j’ai mentionné une légère amélioration de la qualité de l’image par rapport au Z 6, et cela est dû au système autofocus à détection de phase sur le capteur. C’est une caractéristique avantageuse, car elle permet la mise au point automatique par détection de phase pendant l’observation en direct. Cependant, certains des pixels du capteur sont utilisés pour l’autofocus, ce qui peut provoquer un effet de bande subtil dans les ombres très profondes, surtout lorsque l’exposition est augmentée en post-traitement.

Le D750 n’a pas ce système de capteurs, et n’a donc pas ce problème. Le D780 dispose d’un autofocus à détection de phase sur le capteur (le premier reflex numérique Nikon à le faire), mais le problème des bandes a été résolu.

Conclusion

Avec autant d’appareils photo de qualité, les photographes de nuit ne manquent pas d’options. De nos jours, le débat porte souvent sur la question de savoir s’il faut ou non passer d’un appareil photo reflex numérique à un appareil sans miroir.

Le D780 offre le meilleur des deux mondes sous la forme d’un hybride du D750 et du Z 6. Le D780 possède l’autofocus à détection de phase, la vidéo 4K et les fonctions de visualisation en direct du Z 6 dans un boîtier solide et compact de reflex numérique avec un capteur à double gain éclairé à l’arrière, avec une grande qualité d’image aux ISO natifs, élevés et extrêmes. Et n’oubliez pas les vitesses d’obturation prolongées jusqu’à 15 minutes qui éliminent pratiquement le besoin d’un intervallomètre externe.

Ce n’est pas l’appareil parfait pour la photographie de nuit––nous’attendons toujours celui-là, et il le sera probablement toujours—mais le D780 s’en rapproche beaucoup.

De nombreux photographes sont passés au sans miroir pour la réduction de la taille et du poids, et d’autres ont résisté à ce changement parce qu’ils ne sont pas prêts à sacrifier leurs objectifs FX ou ne veulent pas avoir affaire à un adaptateur pour les utiliser. Personnellement, je préfère l’expérience utilisateur du DSLR, et don’t pense que la modeste réduction de taille et de poids qu’implique le passage au sans miroir vaut les compromis. Lorsque j’ai examiné le D850 il y a deux ans, j’ai conclu que le passage du D750 au D850 ne valait pas la peine pour moi, car le principal avantage était une résolution accrue dont je n’avais pas besoin et des boutons rétroéclairés qui étaient pratiques mais qui ne valaient pas le coût supplémentaire ou le poids supplémentaire dans mon sac.

Avec l’introduction du D780, il est à nouveau temps d’envisager une mise à niveau. I’m en achète une.

A qui est destiné le Nikon D780 ?

D750 Propriétaires

Le D750, l’un des appareils photo les plus populaires de Nikon&rsquo, est difficile à battre, bien qu’il soit un peu long à la dent, puisqu’il est sorti en 2014. Avec le D780, il y a un modeste gain de qualité d’image, surtout à des ISO plus élevés. Cependant, la plupart des améliorations ont plus à voir avec une expérience utilisateur actualisée qu’avec une meilleure qualité d’image. Si vous aimez votre D750, mais qu’il a connu des jours meilleurs, ou si vous êtes simplement prêt pour une mise à jour, vous ne serez pas déçu par le D780.

Anciens propriétaires d’appareils photo plein cadre Nikon

Si vous avez gardé le D600, le D610, le D800 ou même le D810, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Pour les propriétaires de D810 qui ont besoin d’une résolution plus élevée pour les impressions de grande taille, le D850 est probablement un meilleur choix pour vous.

Tireurs de canons

Plus précisément, ceux qui ne sont pas satisfaits de la qualité d’image ISO élevée, ou qui ont du mal à utiliser la vue en direct pour faire la mise au point dans l’obscurité avec leur 5D Mark IV. La vue en direct de Canon&rsquo était autrefois l’une des raisons pour lesquelles un photographe de nuit choisissait Canon plutôt que Nikon. Cela a changé avec l’impossibilité d’obtenir une image suffisamment lumineuse pour la mise au point en vue directe avec le 5D Mark IV et la performance nettement améliorée en vue directe dans des conditions de faible luminosité avec le Nikon Z 6, Z 7 et D780. Le D780 offre une qualité d’image ISO élevée supérieure pour la photographie de paysages astro et une gamme dynamique plus large pour la photographie de nuit urbaine que tout autre appareil Canon.

Propriétaires de caméras APS-C

Oui, vous. C’est l’heure. Il est vrai que les nouveaux appareils photo à capteur de recadrage font un bien meilleur travail à haute sensibilité ISO que les anciens, mais ils ne peuvent pas se comparer à la qualité d’image d’un capteur plein cadre moderne. Pour ceux qui ont un budget, le D750 est encore une valeur exceptionnelle à 1 500 $. Le Z 6 à 1 800 dollars est également une excellente option&mdash ; tout dépend de votre préférence pour un appareil sans miroir ou un DSLR. Si vous pouvez vous le permettre, procurez-vous le D780. Il vaut le coût supplémentaire.

Z 6 Les convertis qui aiment leur nouvel appareil photo, mais regrettent leur reflex numérique

Je connais au moins une personne qui a acheté un Z 6 mais qui est passée à un D780 pour cette même raison. Si j’avais acheté un Z 6, je serais probablement dans cette catégorie aussi.

Étude des pixels : ISO élevé

J’ai pris la même image la même nuit avec le même objectif et les mêmes réglages pour tester la qualité de l’image à des ISO élevés entre le D750, le D780 et le Z 6. Les images ont été prises sous un ciel clair, éclairé par la lune, et le sujet a été éclairé avec un Luxli Viola sur un support léger. L’éclairage n’a pas changé pendant les essais, sauf que la lune s’est élevée plus haut dans le ciel, ce qui a modifié les ombres.

ISO 6400ISO 12.800ISO 25.600

J’ai testé chaque appareil photo à 6400 ISO, 12 800 ISO et 25 600 ISO. Il y a très peu de différence entre les trois appareils à 6400 ISO et 12 800 ISO, mais l’image du D750 commence à se détériorer à 25 600 ISO.

J’ai également testé le D780 à la norme ISO 51.200. À cette valeur extrême, l’image du D780 se détériore de la même manière que celle du D750 à 25 600 ISO.

Nikon D780 avec un objectif Irix 15mm f/2.4. 1/4, f/5, ISO 51 200.

Les couleurs commencent à saigner en dehors des bords de contraste. Le bruit des couleurs est encore facilement géré par la correction par défaut de Lightroom&rsquo, et il n’y a aucun signe de bruit de fond. Le bruit de luminance est important.

Télécharger les images de test

Pour que vous puissiez faire vos propres évaluations, nous vous proposons une sélection d’images réalisées lors des tests que j’ai effectués pour cet article à npan.co/D780testimages. Il s’agit principalement de fichiers DNG avec des métadonnées intégrées. N’hésitez pas à télécharger les fichiers et à les manipuler à des fins d’évaluation.

Avertissement : Le téléchargement peut prendre un certain temps, et nous recommandons de ne pas le faire avec un appareil mobile utilisant une connexion de données cellulaire. Les fichiers totalisent près d’un demi gigaoctet.

A propos de l’auteur : Lance Keimig est un photographe et un professeur de photographie basé à Bristol, dans le Vermont. Les opinions exprimées dans cet article sont uniquement celles de l’auteur. Keimig est l’un des instructeurs de Les parcs nationaux la nuit, une atelier programme axé uniquement sur l’enseignement de la photographie de nuit dans les parcs nationaux. Cet article a également été publié ici.

Crédits d’image : Toutes les images de nuit sont &copy ; 2020 Lance Keimig/NationalParksAtNight.com, et ne peuvent être imprimées ou republiées sans le consentement écrit de l’auteur et de National Parks at Night

Cet article a été rédigé par Lance Keimig et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.