Menu Fermer

Un examen du monde réel du Canon 1D X Mark III

Comme beaucoup d’entre vous le savent, j’ai eu la chance d’avoir un Canon EOS 1D X Mark III en ma possession depuis plus d’un mois maintenant. On m’a demandé d’examiner cette nouvelle caméra haut de gamme, mais je voulais vraiment la mettre à l’épreuve afin d’en faire un examen équitable.

Il y a beaucoup de photographes ou de critiques techniques qui écrivent des critiques sur un nouveau produit, en regardant essentiellement les fiches techniques ou en le tenant dans leurs mains pendant quelques minutes. Mais à mon avis, il n’y a pas de meilleur moyen de faire un commentaire sur un produit que de l’utiliser comme mon appareil photo principal pendant un certain temps et d’apprendre à le connaître en détail.

Maintenant que je connais bien les tenants et aboutissants de cette caméra, il est temps de partager mes conclusions avec vous tous.

Alors&hellip ; passons aux tests.

J’ai sorti l’appareil photo de la boîte et j’ai été heureux de voir que le corps est très similaire aux modèles précédents, avec des boutons et des manettes juste là où je les attends. J’ai également été heureux de voir une batterie et un chargeur familiers qui sont essentiellement les mêmes que ceux du modèle précédent.

La seule grande différence est que la nouvelle caméra a deux emplacements pour cartes CFExpress, ce que, comme beaucoup d’entre vous le savent, j’espérais vraiment. J’aime cela pour deux raisons :

1. J’aime avoir les deux cartes extrêmement rapides au lieu d’une carte rapide et d’un format de carte ancien qui ralentit tout. C’est vraiment important parce que je prends toujours des images RAW sur les deux cartes pour des raisons de redondance.

2. J’aime avoir deux emplacements de carte utilisant le même format de carte. J’ai toujours trouvé frustrant d’avoir un emplacement CFast et un emplacement CompactFlash dans le même appareil.

Les premières photos prises avec le Canon 1D X Mark III ont été prises dans mon jardin. J’aime utiliser un nouvel appareil photo pour les prises de vue sans client pendant un certain temps afin de me familiariser avec l’appareil et les cartes mémoire. La dernière chose que je ferais, c’est d’utiliser cet appareil pour un travail rémunéré avant de savoir comment le contrôler. J’ai besoin de savoir que les images seront correctement saisies dans l’appareil et stockées correctement sur les cartes mémoire avant de l’utiliser dans une situation réelle.

C’était aussi le moment pour moi d’essayer les nouvelles cartes CFExpress de ProGrade Digital. J'avais inséré une carte de 512 Go dans le slot 1 et une carte de 1 To dans le slot 2, donc la capacité n'était pas un problème!

Les deux premières photos étaient celles de mon chien, Cooper, qui a eu la gentillesse de poser pour moi. C’était la première fois que je tenais l’appareil photo et que j’essayais de me servir de la nouvelle commande intelligente pour déplacer le point de mise au point (plus d’informations à ce sujet dans un instant). Pas d’action rapide ici, mais cela m’a donné l’occasion d’inspecter la qualité d’image de l’appareil photo, qui était vraiment superbe.

Nous étions en train de garder un ami et notre chien Cooper a décidé de jouer avec Milo et de me donner des photos d’action. C’était la première fois que j’essayais le tir en rafale rapide de 16 images par seconde. La première chose que j’ai remarquée avec le 1D X Mark III, c’est qu’il me semblait totalement familier entre mes mains.

Ayant utilisé un 1D X et un 1D X Mark II dans le passé, je me suis senti chez moi en tirant avec le nouveau corps. La seule grande différence est que le nouveau modèle dispose d’un écran tactile LCD. Je m’y suis habitué sur mon Canon 5D Mark IV et le trouvent très utile lors des tirs sur le terrain.

Tirer à la vitesse de l’éclair m’a permis d’attraper ce cliché de Cooper avec les quatre pattes au sol. (Cooper oublie qu’il a 8 ans et pense toujours qu’il est un chiot).

C’était la première fois que j’avais l’occasion de jouer avec la nouvelle manette intelligente. Qu’est-ce que la manette intelligente ? Canon a pris le bouton de mise au point arrière et y a ajouté une nouvelle tournure. Ce bouton agit désormais comme une manette virtuelle, de sorte que si je déplace mon pouce le long de l’arrière du bouton, le point de mise au point se déplace en conséquence. Cela peut être incroyablement pratique, mais il faut aussi s’y habituer.

Il y a eu quelques fois où j’ai appuyé sur le bouton « back » pour faire la mise au point et où j’ai déplacé par inadvertance le point de focalisation à un endroit que je ne voulais pas. Mais, avec le temps, je me suis habitué à cela et j’apprécie beaucoup cette fonction. Ce que j’ai découvert, c’est que le contrôleur intelligent est optimal pour la prise de vue de portraits, mais je préfère toujours un point de mise au point unique verrouillé pour le sport.

Mon dernier voyage, avant toute cette folie COVID-19, était à Las Vegas pour le spectacle WPPI. Je n’avais pas prévu d’amener ma 1D X Mark III à Las Vegas, mais juste avant de partir, on m’a proposé de rencontrer mon pote Drew, le technicien de pointe de Canon USA’s, qui m’a proposé de m’aider à personnaliser les réglages pour tirer le meilleur parti des nouvelles fonctionnalités de l’appareil. Cela s’est avéré génial, et je vous en dirai plus dans une minute.

Pendant le salon, une cabine de pluie a été installée pour que les gens puissent photographier des mannequins dansant dans l’eau. J’ai trouvé que c’était le moment idéal pour essayer ces nouveaux décors.

J’ai utilisé le nouveau 1D X Mark III à la vitesse maximale de it’s à 16 images par seconde, avec un Canon 24-105mm pour capturer les danseurs. La vitesse de prise de vue ultra-rapide de la caméra m’a permis de les capturer au plus fort de l’action.

Le nouveau système de mise au point a également très bien fonctionné en permettant aux danseurs de se déplacer à un rythme assez rapide.

Comme je l’ai mentionné, Drew s’est assis avec moi pour me donner des conseils sur la nouvelle caméra. Et il y a beaucoup à apprendre sur ce nouveau matériel. Le Canon 1D X Mark III ressemble beaucoup au Canon 1D X Mark II, mais l’apparence peut être trompeuse. Ce qui se trouve sous le corps en alliage de magnésium est très différent du modèle précédent.

L’une des plus grandes différences du 1D X Mark III est la nouvelle détection du visage et de la tête. On m’a montré comment régler la caméra pour tirer parti de la détection du visage et de la tête qui couvre la plus grande partie du cadre. Cela signifie qu’une fois que j’ai verrouillé une personne, elle la suivra même si elle se décentre de l’objectif.

J’ai obtenu des autorisations pour filmer le match des San Jose Earthquakes et j’ai mis la caméra à l’épreuve. J’ai monté la Objectif Canon 200-400 mm au 1D X Mark III et a trouvé que le système de mise au point était sensiblement plus rapide et plus précis que le 1D X Mark II.

Je verrouillais la mise au point sur un athlète particulier et je laissais la caméra le suivre à partir de ce point. Tant que je gardais l’athlète dans le cadre, le suivi restait sur eux, même si quelqu’un se trouvait brièvement entre eux et moi. Cela m’a permis de capturer des images comme celle-ci, où le joueur de Earthquake est parfaitement au point même s’il n’est pas au centre de l’image.

La caméra est capable de prendre 16 images par seconde (ips) en utilisant l’obturateur et 20 ips en mode de vue en direct. C’est génial, sauf que je ne peux pas imaginer de filmer un événement sportif en direct et d’essayer de suivre une action rapide en utilisant l’écran au dos de la caméra. Mais il va sans dire que 16 images/seconde sont très rapides et m’ont permis de capturer facilement le pic d’action pendant le match.

Même si je prenais des photos en mode RAW avec les cartes mémoire ProGrade Digital CFExpress, je n’ai jamais rempli la mémoire tampon de l’appareil. Ces cartes peuvent transférer 1600 Mo/s par seconde, ce qui est tout simplement incroyable.

J’ai gardé la caméra en balance des blancs automatique pendant tout l’après-midi et j’ai trouvé qu’elle était très précise dans la représentation des couleurs.

Note : Certains d’entre vous s’interrogent peut-être sur les capacités vidéo de la nouvelle caméra. Mais comme je suis avant tout un photographe, je laisserai l’examen de la vidéo aux experts qui connaissent bien mieux que moi cet aspect du métier.

Mon test suivant de la caméra s’est déroulé dans un environnement complètement différent. Ma nièce et son mari nous ont demandé si nous pouvions faire des portraits de leur fils d’un an. Cette fois-ci, j’ai utilisé l’appareil à des ISO plus élevés à l’intérieur et je suis sorti avec des objectifs différents.

Patrick ne se déplaçait pas à la vitesse d’un footballeur, mais il a certainement bougé plus vite qu’il y a un an, quand j’ai pris ses photos de bébé. Une fois de plus, le 1D X Mark III (cette fois-ci combiné avec le Canon 70-200 mm f / 2,8 ) était très nette sur ses yeux.

Après avoir pris un tas de portraits du petit bonhomme dans l’herbe et debout, ils m’ont demandé si je pouvais prendre des photos de lui dans la balançoire. Dès que j’ai commencé à le photographier, je me suis rendu compte que c’était un test parfait du nouveau système de mise au point.

Les images suivantes aident vraiment à raconter l’histoire de ce nouveau visage et du suivi de tête.

En utilisant le bouton de mise au point arrière, j’ai verrouillé la mise au point sur Patrick et j’ai ensuite enfoncé l’obturateur à la vitesse maximale de 16 images par seconde. Même si sa tête se déplaçait hors du centre du cadre, la mise au point est restée parfaitement sur lui. Vous pouvez faire défiler les images suivantes pour voir à quel point cela a été précis !

Je pensais que la balançoire noire gênerait la mise au point de son visage, mais ce n’était pas le cas.

Cette séquence est un exemple parfait de la façon dont j’ai mis en place le plan. Sur cette image (ci-dessus), j’ai verrouillé la mise au point sur Patrick alors qu’il était au centre de la scène et que le point de mire se trouvait sur ce visage.

Puis, alors qu’il faisait des allers et retours, j’ai juste appuyé sur le bouton retour et les points de focalisation ont bougé avec lui.

Vous pouvez voir ici que son visage est bien au centre de l’image, mais la mise au point est toujours parfaite. Si j’avais essayé cela avec les précédents modèles Canon, j’aurais dû déplacer l’appareil photo et l’objectif pour garder le point de mise au point sur son visage. Cela aurait été très difficile à faire et aurait donné des images beaucoup moins utilisables.

Le Canon 1D X Mark III possède un nouveau capteur CMOS de 20,1 mégapixels qui est suffisant pour la plupart de mes photographies. Est-ce que je souhaite un peu plus de résolution ? Peut-être. J’aime la taille des fichiers de l’appareil photo Canon 1D X Mark III. Canon 5D Mark IV qui capture à 30,4 MP, mais avoir des images propres à des ISO plus élevés reste pour moi la chose la plus importante. Et je sais que le bachotage de plus de mégapixels sur un capteur peut dégrader la haute sensibilité ISO.

Il y a quelques semaines, je faisais un portrait pour une jeune femme qui allait avoir sa bat mitzvah. Eh bien&hellip ; jusqu’à ce qu’elle soit reportée à cause de l’épidémie du virus Covid-19. Pour cette séance, j’ai utilisé le Canon 1D X Mark III avec un Flash Canon 600EX-RT monté sur la griffe de l’appareil photo.

Canon a conçu un nouveau filtre passe-bas pour une meilleure netteté de l’objectif, et la qualité d’image de l’appareil est exceptionnelle, les couleurs, les tons de peau et la clarté étant tout ce que j’attendais d’un appareil photo professionnel. Je ne comprends pas tout à fait comment fonctionne le nouveau processeur d’images DIGIC X, mais je peux vous dire que tout dans cet appareil est rapide. De la vitesse de mise au point, au traitement de l’image, au transfert des données vers la carte.

Il y avait cependant une anomalie. Quand je fais des portraits, je le fais presque toujours en rafale lente. Il n’est pas nécessaire de prendre des photos à 16 images par seconde, et pourtant je n’ai jamais réglé mes appareils photo sur un mode de prise de vue unique. Je n’aime pas ce mode car je veux toujours être prêt à prendre plusieurs photos si un moment parfait se présente.

Avec tous les autres reflex numériques Canon que j’ai utilisés, le mode rafale lente est une séquence de prises de vue prévisible. J’appuie sur le bouton et j’obtiens “click&hellip ;.click&hellip ;.click&rdquo ;. Bizarrement, quand j’avais mon flash sur l’appareil et que je filmais en extérieur, la cadence de prise de vue était un peu erratique. Je m’attendais à “click…click…click&rdquo ; à un rythme prévisible et à la place j’ai eu “click..click…click.click.click&rdquo ; ou “click…click.click&hellip ;..click&rdquo ;. J’espère que c’est quelque chose que Canon corrigera lors d’une prochaine mise à jour du firmware.

Après avoir utilisé la nouvelle caméra pour de nombreux tournages, je me suis sentie à l’aise pour créer des images lors de la bar-mitsva d’un client’s. Pour leurs portraits, j’ai adoré utiliser le contrôleur intelligent pour déplacer facilement le point de mise au point du centre et profiter pleinement des 191 points de mise au point.

Pendant mon séjour chez Canon à Las Vegas, on m’a également montré comment utiliser le 1D X Mark III en mode sans miroir. Comme le miroir est bloqué hors de son emplacement, cela me permet de photographier sans aucun bruit d’obturateur. La combinaison de ce mode silencieux avec l’autofocus de suivi du visage change vraiment la donne.

Pour cette bar mitzvah, j’ai utilisé l’objectif Canon 200-400 mm du 1D X Mark III, monté sur un Tête de lit à cardan Gitzo et trépied. C’était génial de se concentrer sur le visage du garçon et de laisser l’appareil photo suivre ses mouvements pendant que je prenais des photos en silence.

En tirant de cette façon, je suis tombé sur une autre anomalie bizarre. Comme je l’ai mentionné plus tôt, j’aime tirer en rafale lente la plupart du temps. Lorsque j’ai pris ces photos, j’avais l’appareil en mode Live View (essentiellement sans miroir) et j’avais également réglé l’appareil sur une rafale lente. Mais quand j’ai appuyé sur le déclencheur, j’ai vu que l’appareil prenait des photos à la vitesse de rafale la plus rapide, soit 20 images par seconde.

C’est complètement exagéré pour un événement comme celui-ci. J’ai envoyé un texte à l’expert en canons depuis l’arrière du temple et il m’a répondu en me disant que lorsqu’il est en Live View, la caméra captera soit un seul plan, soit la vitesse maximale. Il n’y a actuellement aucun intermédiaire. C’est un autre point qui, je l’espère, sera modifié dans une prochaine version du microprogramme.

Lorsque je photographie des événements, il est assez courant que je prenne des photos en RAW intégral pour le service et que je passe ensuite à une taille de fichier plus petite pour la fête. Dans le passé, cela signifiait que je changeais mes fichiers de RAW à MRAW. Sur le Canon 5D Mark IV, cela signifiait que je passais d’une taille de fichier de 30MP à 17MP et une résolution de 6720&fois;4480 à 5040&fois;3360.

Vous pouvez donc imaginer ma surprise quand je suis arrivé à la fête et que je suis allé changer le 1D X Mark III en MRAW et que c’était’t là. Tout ce que j’ai vu, c’était la RAW et quelque chose appelé CRAW, mais les deux figuraient dans la même résolution de 5472×3648. Il était temps d’envoyer un autre SMS à mon contact Canon pour lui demander une aide urgente.

Il m’a expliqué que MRAW a été remplacé par CRAW (dans les nouveaux fichiers CR3) et que même s’ils ont la même résolution, le fichier CRAW est plus compressé. J’ai récemment testé cela et j’ai constaté qu’une image prise en RAW faisait 25,8 Mo et que la même image exacte au CRAW faisait 14,3 Mo. En zoomant à 400%, j’ai pu voir comment l’augmentation de la compression diminuait un peu la qualité, mais ce n’était qu’une légère différence.

J’aime l’idée d’avoir la même résolution avec une compression plus élevée qu’une résolution plus petite.

Il y a certains moments clés lors de la célébration d’une bar-mitsva, et le fait que les membres de la famille soient levés sur la chaise en fait partie. Ces six dernières années, je me suis appuyé sur les appareils photo Canon 1D pour capturer ce moment. Pourquoi ? Parce que le système de mise au point est plus précis que celui du Canon 5D et que l’appareil peut écrire sur deux cartes plus rapidement que les appareils moins chers.

Le Canon 1D X Mark III a définitivement prouvé qu’il pouvait verrouiller la mise au point même en basse lumière, et a écrit sur les deux cartes CFExpress plus vite que mes flashes ne pouvaient suivre.

Cela étant dit, il reste encore des caractéristiques du Canon 1D X Mark III que je dois explorer, et je me réjouis de le faire dans un avenir proche. Comme beaucoup d’entre vous le savent maintenant, les Jeux olympiques d’été à Tokyo ont été reportés. Ce report est une grande déception pour les organisateurs, les athlètes, le public et moi-même. J’étais tellement excitée à l’idée d’utiliser ce nouvel appareil photo aux Jeux. Mais je suppose qu’il faudra attendre encore un peu avant que j’aie cette chance.

Le côté positif est que cela me laisse plus de temps pour me familiariser avec la nouvelle caméra avant le grand événement.

P.S. Pour plus de mes critiques et photos, vous pouvez suivre mon blog personnel.

A propos de l’auteur : Jeff Cable est un photographe basé dans la région de la baie de San Francisco. Vous pouvez trouver plus de son travail sur son site web, Facebooket Instagram. Cet article a également été publié ici.

Cet article a été rédigé par Jeff Cable et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.