Menu Fermer

Film 8×10 contre numérique 150MP : 150 mégapixels peuvent-ils rivaliser ?

Il y a plus de 8 ans, nous avons Sur le paysage a effectué un &ldquo mammouth ;Comparaison des grandes camérasNous avons comparé des films moyen et grand format avec divers appareils photo numériques, dont le IQ280, alors à la pointe de la technologie, un capteur CCD 80MP que nous avons utilisé sur une Linhof Techno, une Alpa et une caméra technique Cambo (nous avons également testé une D800 et une 5D Mark II).

Le résumé général est que le 80MP et le 4×5 sont assez proches à bien des égards (plus de détails dans le 4×5, plus de contraste dans le 80MP &mdash ; les empreintes sont similaires). Mais l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons fait ce test était une réaction à un article par Luminous Landscape déclarant que les caméras IQ180 battent maintenant 8&fois10 ; film.

Pour faire court, la réponse était “no they don’t&rdquo ;. Les résultats du film 8×10 ont fait exploser le capteur 80MP Phase One et ses fabuleux objectifs Rodenstock. Voici notre précédente comparaison côte à côte avec une photo rapide de la scène de test :

8Phase 1 QI 180

Notre analyse finale a montré que le film 8×10 avait une résolution de 300-600 mégapixels. Cependant, cela ne dit pas tout, puisque le film 4×5 a atteint un potentiel de plus de 200 mégapixels et que les fichiers IQ280 ont été imprimés tout aussi bien. Les photographies 8×10 sur le terrain étaient nettement plus belles que le IQ280, mais pas de façon massive.

Depuis lors, les capteurs des caméras ont été considérablement améliorés et la technologie cinématographique n’a manifestement pas beaucoup évolué. Bien qu’il soit juste de filmer, son utilisation est maintenant croissante et il y a eu quelques ‘sauve&rsquo ; et ‘remakes&rsquo ; (par exemple Kodak E100G).

Photographe paysagiste et co-fondateur de On Landscape Joe Cornish a récemment mis à niveau le nouveau capteur IQ4 150MP et Travail d’équipe a demandé à On Landscape de sortir et de tester la caméra de différentes manières. Nous nous sommes intéressés à la comparaison avec 8&times10, la pellicule étant la plus proche dans notre précédente comparaison de tirages.

Ainsi, le photographe Al Simmons et moi nous sommes promenés dans Glencoe pendant un après-midi, accompagnés du photographe James Fortune, qui venait d’avoir un Nikon D850 que nous avons pu inclure dans le test.

Pour obtenir la bonne comparaison, j’ai utilisé une caméra Toyo 810MII avec un objectif Schneider 110mm Super Symmar XL pour essayer de faire correspondre le champ de vision du capteur IQ4 150MP sur la caméra Phase XT et l’objectif Rodenstock Digaron HR 23mm. Ce sont des angles de vue très similaires à ceux que vous’testez sur les images.

Nous n’essayions pas d’être aussi techniques que nos derniers tests car ceux-ci portaient plutôt sur ‘sur le terrain&rsquo ; l’utilisation et les chiffres du test précédent nous indiquent probablement les résultats théoriques. C’est pourquoi notre première photo a été prise à Glencoe Lochan. C’était un peu le bazar car I&rsquo avait oublié qu’ils le vidaient pour réparer le barrage &mdash ; ah bien, c’est un test de résolution donc pas de problème.

Voici’la vue telle qu’elle est prise avec l’appareil photo IQ4 150MP suivie de la photo prise avec l’appareil 8×10. L’appareil 8×10 a été utilisé avec un filtre gradué mais, de toute évidence, le support a mal tourné. Nous avons également pris une photographie sur un film négatif couleur qui ne présentait aucun vignettage.

IQ4 150MP8

Voici une vue zoomée du point de focalisation des deux caméras, qui est indiqué sur la caméra de phase par un contour rouge :

IQ4 150MP détail8×10 Velvia 50 détail

Notre test suivant nous a conduit au sommet de Glencoe depuis un endroit appelé “The Study&rdquo ;. Ici’est la vue d’ensemble de la phase et 8&fois;10 caméras.

IQ4 150MP8

Le 8×10 montre à nouveau le vignettage du filtre gradué et les deux images ont des conditions différentes. Si vous regardez le petit contour rouge près du milieu de l’image, c’est là que nous’on fera la comparaison. Voici notre première comparaison au premier niveau de zoom

IQ4 150MP8Nikon D850 (14-24 mm)

Pour avoir une meilleure idée si vous’tes sur un écran plus petit, nous avons zoomé sur la zone autour du panneau routier. Nous avons également inclus la photo de James Fortune prise avec son Nikon D850 avec le Objectif 14-24 mm.

IQ4 150MP8Nikon D850 (14-24 mm)

Avant qu’on ne dise que les photos Nikon ou Phase sont’t nettes, c’est parce qu’elles ont été massivement augmentées pour pouvoir comparer. Voici la version brute du QI, suivie de la version brute du Nikon :

IQ4 150MP (le plus proche voisin uprez &ndash ; c’est-à-dire indiquant la résolution au niveau du pixel)Nikon D850 (14-24) (voisin le plus proche uprez &ndash ; c’est-à-dire montrant la résolution au niveau du pixel)

Vous pouvez voir que bien que le Nikon soit’t pixel parfait, le QI est à peu près aussi bon que vous’obtiendrez. (Le 14-24 mm est un bon objectif, mais il est loin d’être un Rodenstock HR Digaron).

Nos dernières photos de comparaison ont été prises sous la maison sur la dernière photo.

IQ4 150MP8×10 Fuji Pro 160 (couleur négative)

Vous pouvez voir ici que la photo 8×10 ne montre aucun vignettage car elle a été prise sur un film Fuji Pro160S et n’a pas nécessité de filtres.

La zone rouge est assez petite sur cette comparaison mais, heureusement, vous pouvez toujours la voir. Voici le contenu de la zone commençant par la version Phase.

IQ4 150MP8Nikon D850 (14-24 mm)

Et encore, voici une version zoomée un peu plus loin pour montrer les différences de détails.

IQ4 150MP8Nikon D850 (14-24 mm)

Et une dernière comparaison en haute résolution &mdash ; ici’s l’écriture sur le panneau routier de Glencoe :

Qu’est-ce que tout cela signifie ?

Nous’ve avons couvert une grande partie de ce territoire dans notre précédent article de comparaisonmais en résumé, 8&fois10 , c’est la caméra de la phase 1 qui est perturbée pour les détails absolus, mais à moins que vous’imprimez sur plus de trois mètres de large, alors elle’ne sera pas visible.

De plus, le système de la phase 1 est devenu tout à fait ‘convivial&rsquo ; maintenant, avec son affichage en direct à fréquence d’images rapide, son pic de mise au point, son énorme gamme dynamique, sa très faible distorsion des couleurs et son obturateur électronique, il y a très peu de raisons pour qu’une personne saine d’esprit veuille utiliser un 8&fois10 à la place. Les caméras Phase ont atteint un point de fonctionnalité et d’utilisabilité qui fait que l’utilisation du numérique moyen format n’est plus un combat avec l’équipement. Il y a un recul des obstacles au numérique MF à mesure que de nouveaux appareils sont mis sur le marché.

Mais la photographie est un art, pas une science, et beaucoup de gens choisissent leur support en fonction de la façon dont le processus fonctionne pour eux de manière créative. Il y a aussi la petite question des dépenses à prendre en compte.

Ces tests ne’signifient pas grand-chose au-delà d’une belle ‘expérience&rsquo ;. Obtenir un résultat net à partir de 8&fois;10 n’est pas une mince affaire, qu’il s’agisse de pellicules qui s’affaissent, de mouvements de caméra, d’essayer d’utiliser des ouvertures plus petites pour garder la netteté, de se battre avec une énorme caméra, de porter un sac à dos lourd, etc. C’est vraiment un défi.

Personnellement, j’adore utiliser le 8&times10. On a l’impression que vous’re vraiment ‘travailler&rsquo ; quelque chose et la satisfaction d’un bon résultat peuvent être directement proportionnels à la difficulté que vous avez eue à le réaliser.

Pour moi, cependant, les vrais avantages des systèmes 4×5, 5×7 et 8×10 sont la facilité avec laquelle on peut faire des mouvements de caméra, la beauté des objectifs qui rendent bien dans les coins, l’accessibilité des objectifs qui ont ‘caractère&rsquo ; que l’on peut’t utiliser sur des formats plus petits, la reproduction des couleurs du Velvia 50 (encore difficile à égaler, même avec des compétences ninja de photoshop), l’abandon du cycle de mise à jour continue et le plaisir de vraiment connaître son équipement.

La conclusion : utilisez ce qui vous fait plaisir ! Si cela’est un trou d’épingle ou 8&fois10, cela’importe peu. (Cependant, un cadre 8×10 sur une table lumineuse et une bonne loupe est une joie rare).

A propos de l’auteur : Tim Parkin est l’éditeur d’un magazine spécialisé dans la photographie de paysage Sur le paysage et aussi le PDG de une entreprise de scannage de tambours. Les opinions exprimées dans cet article sont uniquement celles de l’auteur. Bien qu’il ne soit pas devant un ordinateur en train d’écrire et de faire du post-traitement, Parkin se trouve dans les Yorkshire Moors avec sa caméra à vue 4×5 ou 10×8. Cet article a également été publié ici.

Cet article a été rédigé par Tim Parkin et traduit par LesAppareilsPhoto.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesAppareilsPhoto.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.