Menu Fermer

Fujifilm avertit ses clients d'éviter d'envoyer des films non développés via de nouveaux scanners d'aéroport

Fujifilm a rejoint Kodak Alaris pour avertir ses clients d'éviter d'envoyer des films via de nouveaux scanners déployés par la TSA dans de nombreux aéroports aux États-Unis. L'avis est bref et indique simplement: «Ces machines peuvent [être] plus dommageables pour les films non traités et les films Instax que les générations précédentes de scanners».

La solution est simple: les photographes sont encouragés à emballer leurs films dans un bagage à main et à demander une inspection manuelle des articles.

Ceci est similaire à l'avertissement Kodak Alaris publié fin janvier; la société a reçu des éclaircissements de la TSA, qui a déclaré que ses contrôleurs sont formés pour inspecter le film à la main. De plus, la TSA a placé des panneaux d'avertissement près des appareils à rayons X qui peuvent endommager les films non développés. Le film doit être emballé dans un sac en plastique transparent et retiré des bagages à main au point de contrôle de sécurité.