Menu Fermer

Review: Timelapse facilite les séquences de time-lapse du jour au soir

Même si vous n'êtes qu'un photographe occasionnel en accéléré, vous savez probablement à quel point il peut être difficile de filmer une séquence en accéléré qui implique des changements drastiques dans les conditions d'éclairage. Par exemple, les séquences prises pendant des périodes couvrant les levers de soleil, les couchers de soleil, les levers de lune et les lunes sont difficiles car un seul ensemble de paramètres d'exposition ne fonctionnera pas pour toute la séquence. Il est également peu probable que le mode d'exposition automatique de votre appareil photo vous donne des résultats corrects, en particulier dans des conditions de faible luminosité.

C'est là que l'intervalleomètre Timelapse View, un appareil conçu pour automatiser les séquences time-lapse du jour au soir, entre en jeu. Il se vend 399 $ et comprend Timelapse Studio, un plugin Lightroom pour le traitement des séquences timelapse. Le studio est également vendu séparément pour 49 $.

J'ai commencé à photographier des observatoires astronomiques il y a 12 ans. Chaque fois que je devais laisser mon appareil photo sans surveillance, je l'exposais aux conditions nocturnes (compte tenu principalement de la luminosité de la Lune) et commençais ma séquence en accéléré avant le coucher du soleil. La séquence commencerait complètement surexposée mais deviendrait correctement exposée à mesure qu'elle s'assombrissait. J'essayerais ensuite de récupérer autant d'images de crépuscule du soir et du matin que possible en réduisant la valeur d'exposition et en récupérant les informations de surbrillance lors du post-traitement. (Plus d'informations sur la façon de procéder dans la section Timelapse Studio pour les séquences non rampées ci-dessous.)

Ces séquences time-lapse illustrent le défi que Timelapse View vise à résoudre. J'ai optimisé l'exposition pour capturer correctement le ciel nocturne, mais en conséquence les séquences de l'après-midi et du matin étaient complètement surexposées. Observatoire de Paranal, Chili. (Nikon D700 et Nikkor 14-24 mm F2.8)

Timelapse View (le matériel)

Tous ces tracas et limitations peuvent être éliminés grâce à l'utilisation d'un capteur d'exposition, un appareil qui modifie progressivement l'exposition en fonction des conditions d'éclairage. Certains appareils nécessitent de savoir à l'avance comment la lumière va changer en fonction du temps (c'est-à-dire une courbe de lumière) et de programmer l'appareil en conséquence. Pour les changements impliquant le Soleil et la Lune, cette courbe de lumière dépendra du jour de l'année et de votre latitude sur Terre. Par conséquent, de nombreux essais et erreurs pourraient être nécessaires.


La vue est un intervalomètre et un ramper d'exposition qui utilise des algorithmes pour analyser les dernières expositions et déterminer comment les conditions d'éclairage changent. Il prédit ensuite l'exposition correcte pour la prochaine image et la règle en conséquence sur l'appareil photo.

Avec la vue Timelapse, vous pouvez correctement exposer la première image d'une séquence et laisser son mode de rampe automatique faire le reste du travail. La vue est un intervalomètre et un ramper d'exposition qui utilise des algorithmes pour analyser les dernières expositions et déterminer comment les conditions d'éclairage changent. Il prédit ensuite l'exposition correcte pour la prochaine image et la règle en conséquence sur l'appareil photo. Dans le même temps, la vue ignore les sources de lumière transitoires telles que les phares.

Avec la vue Timelapse, vous pouvez correctement exposer la première image d'une séquence et laisser son mode de rampe automatique faire le reste du travail.

Le View dispose d'une batterie interne qui peut être rechargée via un câble USB Micro-B connecté à un appareil d'alimentation ou à un adaptateur de prise secteur. Il se trouve sur le sabot de l'appareil photo et est connecté à l'appareil photo via un câble USB (le contrôle simultané de plusieurs caméras est pris en charge via un port USB en option). The View fonctionne avec de nombreux modèles d'appareils photo de Nikon, Canon, Sony, Panasonic, Fuji et Olympus, et fonctionne avec la plupart des systèmes de contrôle de mouvement pour la fonctionnalité shoot-move-shoot et l'intégration des images clés de mouvement. Il écrit des fichiers d'image sur la carte mémoire de l'appareil photo ou sur une carte SD dans l'appareil lui-même.

Exposition progressive d'une séquence du jour au soir

Pour prendre une séquence du jour au soir, on règle l'appareil photo sur la sensibilité ISO la plus basse et la vitesse d'obturation appropriée, en s'assurant qu'aucun reflet n'est coupé. Cette configuration initiale garantira que la séquence ne sera pas surexposée. Comme je photographie toujours en Raw, je laisse la balance des blancs réglée sur Auto (AWB) et modifie les valeurs en post-traitement. (Voir ci-dessous pour savoir comment modifier une balance des blancs variable avec Timelapse Studio.)

Vous pouvez programmer la vue avec son menu intuitif, mais je préfère utiliser l'application gratuite TL View (iOS et Android) pour programmer, surveiller et même remplacer mes séquences en accéléré. La vue peut également être contrôlée à partir d'une application Web sur n'importe quel appareil doté d'un navigateur Web.

Dans le premier exemple vidéo ci-dessous, j'ai capturé une séquence time-lapse de nuit tombant à Nashville pour un spectacle de planétarium produit par le Adler Planetarium de Chicago. La façon la plus naturelle de voir la photographie fisheye circulaire est de la projeter sur un dôme. Il en résulte une expérience immersive mettant le spectateur au centre de l'action.

Gauche: séquence hors caméra à partir d'un Nikon D810A contrôlé par le volet d'exposition Timelapse View. La vitesse d'obturation est passée de 1/250 s à 5 s. À droite: la même séquence traitée avec le plug-in Timelapse Studio pour atténuer les changements d'exposition et modifier progressivement la balance des blancs. Nashville, Tennessee.

Pour cette séquence, j'ai installé un Nikon D810A avec un objectif Fisheye-Nikkor 8 mm F2.8 AI-s près de la rivière Cumberland au centre-ville de Nashville. J'ai choisi une vitesse d'obturation initiale de 1/250 sec et ISO 200 (avec une ouverture F8 fixe) et j'ai utilisé le mode d'intervalle Jour / Nuit Auto de View. J'ai réglé l'intervalle (initial) «  jour '' à 5 secondes, l'intervalle «  nuit '' à 10 secondes et j'ai choisi la vitesse et la rampe automatique ISO (le mode de rampe d'ouverture est également disponible sur la vue).

En mode Vitesse et Rampe automatique ISO, la vue augmentera progressivement le temps d'exposition et l'intervalle entre les expositions à la tombée de la nuit. Les valeurs ISO augmentent lorsque le temps d'exposition approche de l'intervalle. Dans la séquence de Nashville, la vitesse d'obturation finale était de 5 secondes avec un intervalle de 7 secondes. Il est intéressant de noter que pendant la séquence, l'ISO a progressivement diminué de 200 à 100. En effet, dans la mesure du possible, la vue utilisera l'exposition la plus longue (pour un mouvement plus fluide) et l'ISO la plus faible (pour un bruit plus faible), même si cela ne le fait pas. modifier l'exposition résultante.

La vue est un intervalomètre et un ramper d'exposition qui utilise des algorithmes pour analyser les dernières expositions et déterminer comment les conditions d'éclairage changent.

J'ai appris plus tard que l'on peut définir un ISO minimum. La définition de ce paramètre sur 200 aurait empêché le D810A d'entrer dans sa plage ISO étendue (non native) (inférieure à 200). Selon le développeur, seules les valeurs ISO natives doivent être utilisées car le fait de descendre en dessous de l'ISO native la plus basse peut entraîner une perte de reflets.

Pendant qu'une séquence time-lapse est en cours, vous pouvez prévisualiser la séquence sur l'écran de l'appareil en utilisant des gestes de la main. Cette fonction astucieuse vous permet de contrôler la lecture de la séquence sans jamais toucher l'appareil et déplacer involontairement la caméra. Bien sûr, vous pouvez également prévisualiser et surveiller la séquence à distance à l'aide de l'application mobile TL View ou de l'interface Web (connectée via Wi-Fi, localement ou via Internet). En outre, si vous avez besoin de modifier les paramètres de séquence, l'application vous permet d'effectuer des modifications réparties sur un nombre déterminé d'images, ce qui se traduit par un changement en douceur.


Vous pouvez prévisualiser votre séquence en accéléré sur l'écran intégré à l'aide de gestes de la main, éliminant ainsi la nécessité de toucher physiquement la caméra et de risquer de la déplacer. La vue peut être programmée avec son menu intuitif mais je préfère utiliser l'application gratuite TL View.

Sur la page suivante, je vais vous expliquer comment traiter vos images à l'aide du plug-in Timelapse Studio Lightroom.